8 oct. 2015

[ThrowBack] La noble mission des «apprentis scientifiques», mon ancien Club Scientifique du Lycée Moderne de Dakar ...

Je suis tombé sur ce vieux article qui date de mars 2011, publié sur le site d'actualités sénégalaises LERAL.NET, et qui parle de mon ancien Club Scientifique quand j'étais au Lycée.

Ça me donne envie de revenir dans un prochain post de la série ThrowBack sur  plus détails concernant les activités très intéressantes que j'avais menées avec ce Club, mais en attendant je vous laisse découvrir cet article :-)

Titre: Club scientifique du Lymodak : La noble mission des «apprentis scientifiques»

Leral.net – Le lycée moderne de Dakar (Lymodak) fait partie des derniers établissements secondaires construits dans la capitale sénégalaise. Elle fait face au stade qui porte le nom du premier Agrégé de grammaire d’Afrique (1933) et premier noir membre de l’Académie française (1983), Léopold Sédar Senghor, le poète-président. La forte influence littéraire du premier président de la République du Sénégal a eu peu d’effet sur certains élèves du Lymodak. Des élèves qui ne vivent que de sciences et de technologies. L’année dernière, ils ont mis en place un dynamique club scientifique. Petit par l’âge, le club scientifique du Lymodak est en train de révolutionner la vie des clubs dans les écoles. Un club pas comme les autres. Il va organiser, ce samedi 26 mars, son annuelle journée scientifique. Une belle et jeune expérience au service de la science. Découverte !


Le Club scientifique du Lycée moderne de Dakar (Lymodak) a été créé durant l’année scolaire 2009/2010. C’est l’un des derniers clubs de l’établissement à voir le jour. Mais, il reste, sans doute, le plus ambitieux : «Constatant les énormes difficultés que rencontrent les élèves dans les séries scientifiques, et le fait que beaucoup d’élèves quittaient cette série au cours de leur cursus au profit de la série L (ndlr : Littérature), mes camarades et moi avons donc jugé nécessaire de mettre sur pied un club qui pourrait remédier à ce problème. D’autant plus qu’il existait une diversité de clubs au sein du lycée mais pas un seul qui représentait réellement les élèves scientifiques. Il fallait donc créer un club et faire de telle sorte qu’il soit un lieu d’échange et de partage.», déclare Ibrahima Kane, président du Club scientifique du Lymodak. 
Le « vide scientifique » comblé, le club s’attèle à sa raison d’être : apporter un plus à ses membres et aux élèves du Lymodak. «En fait tout le monde n’a pas la chance d’avoir un professeur-encadreur ou de disposer de bons documents, ainsi le club est l’endroit privilégié pour le partage de l’information et l’entraide. En plus, ce club nous permettra de réaliser certaines expériences que le professeur explique en classe et essayer de les interpréter. Ce qui participera, à mon avis, à une meilleure compréhension des phénomènes étudiés.», explique Ibrahima Kane. 
En une année d’existence, le Club scientifique a mis sur pied une revue : L’Apprenti scientifique. Une première au Lycée moderne de Dakar. L’équipe rédactionnelle de la revue scientifique est composée d’élèves des classes de Première et Terminale. Les membres du Club scientifique assurent également l’impression, la diffusion, la distribution et la vente de L’Apprenti scientifique. La revue du Club est composée de plusieurs rubriques qui tournent essentiellement au tour des sciences exactes et expérimentales : les mathématiques, la chimie, la physique et les sciences naturelles. Une rubrique «récréation», composée d’activités ludiques inspirées des matières scientifiques étudiées en classe, est également proposée. Une façon de joindre l’utile à l’agréable. L’Apprenti scientifique ratisse large. Des pages sont aussi consacrées à quelques exercices d’Anglais et de Français. Les élèves des séries littéraires et les membres d’autres clubs du lycée peuvent y trouver leur compte. 
L’ambition du Club scientifique du Lymodak est «d’éveiller la curiosité scientifique des élèves, développer leur esprit critique et de leur permettre d’être en phase avec les technologies de l’information et de la communication ». La concrétisation de cette noble mission passe par des sorties pédagogiques et des visites guidées. Mais aussi par des cours d’initiation à l’informatique. Des cours qui pourraient être utiles pour mieux se servir du site web du club où des rappels de cours, des exercices et des documents scientifiques sont mis en ligne (www.clubsciences.comli.com). 
«L’année dernière, souligne Ibrahima Kane, les membres du Club en classe de Troisième et de Terminale ont tous réussi à leur examen. Quatre d’entre eux ont passé avec la mention». Pour cette année scolaire 2010/2011, le Club scientifique a intégré les élèves des classes de 6ème, 5ème et 4ème. Cette intégration montre que l’amour pour la science n’a pas d’âge et la « valeur n’attend point le nombre des années ». Le président du Club scientifique du Lycée moderne de Dakar appelle les élèves à s’approprier de la science et se doter d’une culture scientifique. Et pour que son appel ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd, Ibrahima Kane puise une citation dans l’œuvre multidimensionnelle et pluridisciplinaire du savant sénégalais, Cheikh Anta Diop : «Aucune pensée, aucune science n’est par essence étrangère à l’Afrique qui fut la terre de leur enfantement. C’est donc en toute quiétude que les Africains devraient puiser dans l’héritage intellectuel commun de l’humanité en ne se laissant guider que par les notions d’utilité, d’efficience.» 

Thiedo
Article original sur LERAL.NET
Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Si vous appréciez le contenu de cet article, ou voulez faire une contribution ou poser une question, ..., n'hésitez pas à me laisser un petit commentaire via ce formulaire. Merci !!!